Semaines 24 à 26 : Examens et alimentation

Publié le


Ah la la, le moment tant redouté des partiels... Voilà une période où mon alimentation connait des hauts et des bas (un peu comme mes résultats d'ailleurs). Revenons d'abord sur l'évolution de mon poids depuis mon dernier message où je finissais à 118,2 kilos :


mar 20/05/2008

117,7

mar 27/05/2008

114,1

mar 03/06/2008

113,4 



Soit une perte de 4,8 kilos. Pas mal diront certains mais bon rien de très important par rapport à mon alimentation. J'étais jusqu'au 30 mai en période de partiel et je n'arrivais pas à manger. Bien sûr, je passais à table mais au bout de quelques bouchées, le stress revenait et me rappelait que je n'étais qu'à quelques heures de mon examen et que j'étais loin d'être au point. Même si je n'avais plus le temps de faire du sport, cette perte de poids est donc logique. Ce qui est le plus redoutable pour le reste des vacances reste l'inactivité. En effet, depuis le 30 mai, j'ai une flemme incommensurable, je passe mon temps à dormir et manger. Et j'ai peur que cet état ne dure encore quelques semaines du temps que je ne me trouve un stage pour cet été. J'ai vraiment hâte d'en trouver un parce que là si ça dure, je risque vraiment de reprendre du poids. J'ai l'impression qu'au moment de rendre ma dernière copie, j'ai une envie folle de me venger sur la bouffe. Après mes premiers partiels, je n'avais perdu qu'1,1 kilos en deux semaines. Inquietant donc pour ces prochaines semaines...
En attendant le défi de cet semaine sera sans doute d'arriver à trouver une alimentation normale quand je suis inactif, trouver quelque chose qui m'interesse à faire parce qu'en fait c'est l'ennui qui me fait manger. D'ailleurs, l'ennui est le pire des ennemis pour un obèse. En fait, c'est une des raisons qui explique le fait qu'un gros a autant de mal à perdre du poids et rentre dans un cercle vicieux parfois irrémédiable. Je m'explique. Un obèse lambda a une vie sociale qui est forcément réduite par rapport à celle des autres. Cela par son propre fait (complexé, il n'ose pas aller tisser des liens avec les autres) ou par le fait des autres qui ne veulent pas d'un ami inesthétique. Donc il ne sort pas, ou peu. Il reste chez lui. Il traine devant l'ordi ou regarde la télé mais s'ennui vite et il ne lui reste rien d'autres à faire que d'aller ouvrir le frigo... Il faut une énorme volonté pour s'en sortir et arriver à déjouer ce cercle.
Bref, dans mon cas, je dois rester un minimum de temps chez moi. Enfin, c'est plus facile à dire qu'à faire. Après un mois de stress et de révision intense, on se sent irrémédiablement poussé vers sa couette.
A part ça, la semaine prochaine je posterais, comme on me l'a demandé dans certains commentaires, mon menu de la semaine. Même si il a peu évolué depuis le début de mon parcours, ça peut toujours être intéressant.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie 27/09/2011 14:02


Bonjour alors depuis 3 ans vous en ete ou avec votre régime ????


Elodie 09/06/2008 23:26

Salut,
je suis tombée sur ton blog grâce au hasard d'internet. Je te félicite pour ta démarche et les résultats déjà obtenus! Prends soin de toi, et continue sur ta lancée, c'est une belle leçon de volonté que tu nous donnes :)
@+
Elodie

Sablogine 07/06/2008 08:32

Ouh loulou je vois l'angoisse monter chez toi du à cette diminution d'activité. ça y est les examens sont passés, après l'hyperactivité et le stress le néant et la glande d'attend. L'ennui même. Et si tu te plongeais dans le sport.
un vélo d'appartement ?
Ou tout simplement de la marche.
Si tu t'ennuies lèves toi et va marcher une bonne heure :) dans un endroit qui te plait
j'ai pas dit d'aller faire du shoppping et se démoraliser en voyant les vitrines lol
nan marcher dans les rues droits devant et profiter. En général ça fait du bien graveeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee